dimanche 30 septembre 2012

Capbreton et le lac d'Hossegor.

Bonjour,

Aujourd'hui, je partage avec vous des photos de vacances.

Le port de Capbreton dans les Landes...oui je sais le nom ne va avec le département.

 Alors voilà peut-être une explication!


Son Histoire

Capberton en des temps très anciens, Cap Brutus à la Révolution… Son nom lié certainement à la topographie n’en finit pas d’intriguer et n’a toujours pas livré d’étymologie satisfaisante. Si l’on peut être sûr que « Cap » vient du gascon et désigne un lieu au bout des terres, le déterminant « breton » pose toujours problème aux historiens et aux linguistes.

C’est dans la deuxième moitié du XII è siècle que le nom apparaît pour la première fois dans les archives de Bayonne car, depuis le Moyen-Âge, l’histoire des deux villes est intimement liée : des luttes et des procès incessants pour la maîtrise de l’Adour et la navigation, tant fluviale que maritime, les opposèrent mais Capbreton, hélas, dut souvent se soumettre à la loi du plus fort.
Haut lieu de la chasse à la baleine jusqu’au début du XVI è siècle, ses pêcheurs furent d’émérites et hardis harponneurs qui ne dérogeaient pas à la coutume d’offrir le meilleur morceau du cétacé, la langue, à l’église Saint-Nicolas.
Ces intrépides marins ont-ils abordé les rivages du Nouveau Monde cent ans avant que Christophe Colomb ne découvre ce qui deviendra plus tard l’Amérique ? Peut-être… Il est en tout cas avéré qu’ils furent parmi les premiers Européens à fréquenter les eaux poissonneuses de Terre-Neuve (départ du navire le Nicolas d’Esteben de Larue en 1512) et à en rapporter les morues séchées selon une technique dans l’art de laquelle ils étaient passés maîtres. Le capitaine Menjonin de Lacabanne sera, quant à lui, en 1549 le premier flibustier des Petites Antilles.


La photo du haut l'entrée du port avec ses bateaux de pêcheurs professionnels et ses bateaux de plaisanciers.

En bas à gauche, le chenal et le port de plaisanciers.


Le fronton de Capbreton,

avec son mur gauche.


Différentes vues du lac d'Hossegor.

C'est un lac marin (c'est-à-dire un lac où l'eau de mer entre et sort avec les marées).
 Il est de forme approximativement rectangulaire de 2.200 m de long et 200 m de large orienté nord-sud. 
C'est un vestige de l'ancien estuaire de l'Adourqui a été déplacé de Capbreton à Bayonne. Avec les marées, le lac se vide presque complètement, puis se remplit. 
Il héberge des installations ostréicolesréputées. 
Le lac a été reconnecté à l'océan par le percement d'un canal qui le relie à la rivière du Boudigau à Capbreton et de là à l'océan Atlantique.


Sur le pont d'où j'ai pris certaines photos,

 il y a ceci...des coquilles de moules.

Que viennent-elles faire là?

Et bien, les pêcheurs s'en servent pour 

amorcer leurs lignes et laissent les coquilles.

C'est pas bien ça!




Beaucoup de personnes se promènent autour 

du lac.

J'ai eu l'agréable surprise de voir des soeurs.

 Et je n'est pas pu résister à la tentation de les 

prendre en photos.

Un pécher...mais l'une d'entre elles avait 

des crocs fluo aux pieds.

Elles sont à la mode!




A bientôt.

 Bises. 

 Chantal


  Follow Me on Pinterest

1 commentaire:

  1. De belles photos et une certaine nostalgie des vacances...
    merci de nous faire rever Chantal....

    pleins de bisous
    ed

    RépondreSupprimer

Merci d'avoir pris le temps de laisser un commentaire.
A très bientôt pour une prochaine visite.
Bises.
Chantal

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...